Le Blog de l'autonomie musicale

Pour être complètement transparent avec vous je ne sais pas encore totalement qui je suis moi-même ! Je crois que l’on a rarement fait plus honnête comme entrée en matière !

Restons factuel sauf que je hais le terme factuel ! Je l’entends à longueur de ces réunions soporifiques dans ce qui constitue une bonne partie de ma vie d’adulte : Mon super job de salarié de ma super boite toute corporate ! (Celui-là aussi je ne l’aime pas beaucoup). Mais oui ma petite dame, il faut bien manger et habiller ma descendance ! Alors on travaille, et on oublie un petit peu ce qui nous fait vibrer. Moi ce qui me met en résonance c’est la musique. Pour être plus précis sa création dans toutes ses largeurs (Composition, écriture, enregistrement, mixage, live, clip …)

Sans que personne n’ait la délicatesse de me prévenir, on m’a fait rentrer de force dans la quarantaine ! Mais oui ma petite dame, c’est une honte. Etant légèrement en retard sur mon âge par rapport à mes plus proches congénères j’ai pu observer avec effroi ce que cette décennie pouvait faire subir : Divorce, burn out, dépression, les 10 plaies d’Egypte…

Après une dizaine d’années la tête dans le guidon de la vie moderne (CDI, prêt sur 25 piges pour devenir propriétaire, progéniture et autres joyeuseries) où je le confesse j’ai mis en sommeil cette partie créative de ma vie, la quarantaine a sonné à ma porte et s’est invitée à entrer dans la pièce tel un Jean-Paul Belmondo de la grande époque: Tac-tac, badaboum, c’est moi, le magique, l’as des as, le professionnel, ton quarantième anniversaire !

Je ne renie rien, restons transparent. J’ai toujours eu besoin pour rester équilibré d’avoir un pied dans la raison et le deuxième dans la passion. Si la quarantaine est venue me mettre une droite c’est bien mon côté créatif qui a vacillé le premier entraînant tout le monde dans sa chute. Accusés, levez-vous ! Après délibération du jury, et au vu des preuves et charges retenues contre vous, nous vous déclarons vous, partie passion coupable et vous, partie raison responsable. Une association de malfaiteurs plus loin me voilà bon pour la fameuse crise de la quarantaine !

Je fais de la musique depuis bientôt 25 ans. Au lieu de me consacrer sang et eau à cette passion dévorante, voilà donc 10 piges que je tourne autour du pot me lançant dans d’innombrables projets aussi variés qu’étrangers au monde musical. J’ai fait de la politique (Je ne m’étendrai pas plus sur ces sombres moments), j’ai réalisé deux courts métrages, monté 3 chaines YouTube, créé une marque de lacets… Il était temps que je me recentre sur l’essentiel.

Pour mes 40 ans (encore eux !), ma délicieuse épouse m’a offert une semaine d’enregistrement dans un très beau studio. J’ai donc pu enregistrer 4 de mes titres que vous pouvez retrouver sur le site en fouillant un peu. Après cette expérience (proche du fantasme en ce qui me concerne) le retour à la réalité fut, comment dire… piquant ! C’est à ce moment précis que tout s’est emballé.

Ce site est la conséquence de cette réaction en chaîne. Sans rentrer dans les détails de l’année qui vient de s’écouler, et pour ne pas remuer le couteau dans la plaie si ma femme tombe sur ce texte (je sais, je t’ai fait vivre une année riche ma chérie !!), je suis heureux et enthousiaste de vous présenter musique-en-solo.fr, le site de l’autonomie musicale. Il est le trait d’union entre ma partie créative, mes projets artistiques Nil (en solo) ou SINOFAR (en groupe) et l’expérience de musicien amateur que j’ai envie de partager avec vous. J’espère qu’il vous plaira et que vous y participerez en commentant, critiquant, débattant ! J’espère aussi vous rencontrer vous qui comme moi avez fait le choix de vous lancer en solo dans un projet artistique.

Soyez enthousiastes, créatifs, curieux, authentiques. Soyez vous-même !

Biz and R&Roll

Nicolas

Fermer le menu